19 septembre 2012

Déchéance.

Je nage dans les limbes,
l'orgueil s'agrippe à mon esprit,
le chant des morts plane sur les tourelles endormies.
je n'ai plus rien à craindre.

Tu te lèves dans la nuit,
comme une ode sensorielle,
dans tes yeux des merveilles,
qui tuent mon âme éternellement aigrie.

Les mousses de songes,
les paradis artificiels,
mes pensées se lovent,
sur les hauteurs des firmaments,
je te vois naitre,
sur ma vie,
cette sainte mère,
qui balaye tout d'un seul cris.

Posté par azawad à 21:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Déchéance.Je nage dans les limbes,l'orgueil

Poster un commentaire