20 septembre 2012

Le revenant.

Il fut un jour mystérieux et incertain,
où la brise portait les lettres d'hommes déchues,
quand les grands cathédrales sonnaient le toscain,
porté par la froideur de mes mains nues.

mon dieu j'étais pris d'un ennui sidéral,
Les lunes assassinés,
exaltaient le cosmos,
et les libellules dans les roses,
me rendaient fou d'ébriété.

Les fiacres descendaient dans la brume,
avec dans leurs yeux les figures des mausolées,
moi l'éternel esprit taciturne,
qui finit par tout emporter.

Posté par azawad à 11:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Le revenant.Il fut un jour mystérieux et

Poster un commentaire